Rechercher

Dans le Miroir de Vénus


Lundi 8 mars est la journée internationale pour le droit de la femme (en souvenir des suffragettes, lutte ouvrière, droit de vote, conditions de travail…) et je veux profiter de l'occasion pour partager plus largement, sur tout le mois de mars 2021, mon travail auprès des femmes qui m'ont fait confiance pour des prestations photos (portrait, nue & boudoir, grossesse, sein pour octobre rose, savoir-faire ou famille) à travers une campagne toute spéciale.

Si aujourd'hui je souhaite promouvoir mon approche, c'est parce que je me sens investie d'une mission, celle de mettre en lumière et de sublimer la femme, quel que soit son corps, son âge ou son parcours de vie. Mon objectif est clair : que chacune d'elles, à travers mes photos, se trouve belle, à ses yeux.

J'ai donc demandé à toutes mes modèles volontaires de répondre à trois questions, travaillées à quatre mains avec mon amie Béatrice (et qui se présente juste en-dessous) :

Question 1 : Un jour, nous avons programmé ensemble un shooting pour lequel vous avez dit oui. Quelle histoire est à l'origine de ce oui ? Question 2 : Le shooting est un moment particulier. C'est une interaction entre ce que vous êtes, vous, modèle, et ce que je suis, moi, photographe. Je prends place dans votre intimité pour saisir et sublimer votre mise à nu, qu'elle soit symbolique ou réelle. Comment avez-vous vécu ce moment ? Question 3 : Vous avez reçu le résultat du shooting, ma sélection traitée. Quels ont été vos premiers ressentis ? Et plus tard, quand vous êtes revenue, comment votre regard a-t-il évolué ?

Agnieszka (Au 33 de l'île d'amour)

---

La campagne Dans le Miroir de Vénus... mais de quoi s’agit-il ? D’une série de publication qui émaillent tout le mois de mars 2021 en mettant des femmes à l’honneur ! Des femmes qui osent ! Des femmes qui ont joué le jeu de se faire photographier, qui ont osé se dévoiler et se montrer aux yeux des autres.


Et cette campagne célèbre leur audace ! Mais l’autre défi dans l’exercice du shooting photo, c’est celui d’oser se regarder soi. Et ce n'est pas le plus petit des challenges !

Se regarder soi à travers le prisme de la photographe certes, mais se regarder en face… quoi qu’il en soit ! Parce que si visage, regard, mains, seins, ventre, corps, peau parlent d’apparences, ces femmes témoignent surtout d’histoires, de cheminements, d’émotions, de vulnérabilité, de traces… de Vie.

Mon amie photographe Agnieszka a eu la très belle idée de cette campagne et m'a demandé d'écrire à quatre mains les questions adressées à ses clientes. J'ai accepté sans hésiter car le travail d'Agnieszka résonne avec le mien.

La mission d'Agnieszka, c'est de "mettre en lumière et de sublimer la femme, quel que soit son corps, son âge et son parcours de vie." Avec pour objectif que chacune d'elles, à travers ses photos, "se trouve belle, à ses yeux à elle" de modèle.

Pour ma part, j’accompagne les femmes qui ont des envies fortes logées au creux d’elles-même, mais pour qui la confiance en soi ne va justement... pas de soi. Ma mission c'est qu’elles osent être pleinement et qu’elles soient capables de regarder sans trembler leur joyau intérieur. Pour ensuite oser briller de leur pleine lumière, sans être terrassées par leur émotions ! Qu'elles parviennent à se respecter et s’aimer elle-même autant qu’elles aiment et respectent ceux qui les entourent.

Béatrice (Ailes et Racines Coaching)

---


1 vue