Rechercher

Dans le Miroir de Vénus - G. | Séance nu et boudoir

L’histoire derrière le "oui" à l’expérience d’un premier shooting : "J'avais déjà fait appel à Agnieszka pour un shooting pour mon activité pro. On avait pris l'habitude de beaucoup échanger. Puis un jour elle me parle d'un projet dans lequel elle aimerait se lancer mais pour lequel elle n'avait pas encore de modèle.


J'ai accepté sans hésiter, parce que j'avais déjà travaillé avec elle, que j'étais en totale confiance et aussi parce que j'avais réellement envie de l'aider dans ce projet magnifique… sans imaginer tout ce qui allait découler par la suite !"


Le vécu du shooting : "Ma mise à nue a réellement été une mise à nue. Je pensais que ça allait être un moment difficile pour moi. Et puis je ne voulais pas entraver son travail, avoir un blocage pour me dénuder. J'ai donc repensé au pourquoi je faisais ça et je me suis jetée à l'eau. Le moment à été juste… Génial.


Pas de gêne, pas de jugement, une vraie intention de produire quelque chose de qualitatif et, bien que ce ne soit absolument pas la démarche initiale, un travail sur le regard que je portais sur mon corps, sur moi même."


Le ressenti à la découverte des photos : "Le résultat a été bluffant. Les photos magnifiques. Mais dans mon regard ce n'était pas moi, j'avais du mal à me dire que ce corps que je voyais, c'était bel et bien le mien. Le déclic s'est fait lors du 2ème shooting. J'étais OK avec cette courbe, la cicatrice ici… eh bien elle a une histoire.


Ces seins qui ont toujours été "trop petits", finalement ils sont pas mal… J'ai pris beaucoup plus de hauteur sur cette dernière série. J'y ai vu un corps qui a une histoire, qui a vécu, un corps qui est beau. J'ai du grandir aussi, parce que j'accepte de dire et de m'avouer que ce corps, c'est le mien."


G. | Séance nu et boudoir


Echo de Ailes et Racines Coaching :


Chacun de nous a le choix, à chaque instant. Chacun de nous est libre. De dire non, de porter un jugement, d’être dans le refus, le blocage, la crispation ou… de dire oui, d’accueillir avec amour chacune des parties de soi et toutes les "cicatrices" qui marquent notre corps visible comme notre esprit et notre chemin de vie.

Refuser son histoire et son vécu... ou... accepter et accueillir ce qui est là. Résister ou lâcher prise et se laisser aller au flot de la vie ? Je crois l’acceptation aimante et active (parce que lâcher prise est tout sauf un truc mou du genre "je quitte le bateau passivement", mais je t’évite ici le post encore plus kilométrique) est la clé de cette deuxième voie, cette voie qui nous permet de grandir chaque jour jusqu’au dernier.

Et toi quand est-ce que tu t’avoue à toi-même que tu es une belle personne tant à l’intérieur qu’à l’extérieur ? Quand est-ce que tu fais le choix de t’accepter et de te dire oui ? Aujourd’hui ? Maintenant ? C’est toi qui décides. Parce que tu as le choix et tu es libre.

15 vues